DC Baskets CRISIS basses CRISIS Shoes DC Shoes
CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq

CRISIS DC basses Shoes DC CRISIS Baskets Shoes SqOgIUq

 



basses CRISIS DC Baskets CRISIS DC Shoes Shoes STREPTOMYCINE GALENICA, Poudre pour solution injectable

River Fit Mules Fit Mules Fit Wide River Island Island River Wide Island Mules River Wide RwfqBx
Présentation : Boîte de 1 Flacon de 1g
Distributeur ou fabriquant : GALENICA
Composition : Streptomycine
PPM : 8.65 Dh

 

 
Sommaire
  • Indications
  • Posologie
  • Contre indications
  • Effets indésirables
  • Précautions et autres informations

Indications

Elles procèdent de l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la streptomycine. Elles tiennent compte à la fois des études cliniques auxquelles a donné lieu le médicament et de sa place dans l'éventail des produits antibactériens actuellement disponibles.
Elles sont limitées aux :
- tuberculoses très bacillifères ou en cas de résistance à l'un des autres antituberculeux et toujours en polychimiothérapie ;
- brucellose, tularémie, peste.
L'association de la streptomycine avec un autre antibiotique pourra être justifiée dans certaines infections à germes sensibles en se basant sur les données bactériologiques, en particulier dans leurs manifestations septicémiques et endocarditiques.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.


Posologie STREPTOMYCINE 1 g Poudre pour préparation injectable Boîte de 1 Flacon de 1 g

- Voie IM :
. Sujet aux fonctions rénales normales :
. Adulte : 0,5 g à 1,5 g/jour.
. Enfant et nourrisson : 30 à 50 mg/kg/jour, sans dépasser 1 g au total.
. Insuffisant rénal :
Il est indispensable de procéder à un ajustement de la posologie, de surveiller, de façon régulière, les fonctions rénale, cochléaire et vestibulaire, et de pratiquer, dans toute la mesure du possible, des dosages sériques de contrôle. Les valeurs de la créatinine sérique ou de la clairance de la créatinine endogène sont les meilleurs tests pour apprécier l'état de la fonction rénale et procéder à une adaptation de la posologie de la streptomycine.
Administrer une première injection de 15 mg/kg, puis 7,5 mg/kg :
. par 24 heures si la clairance de la créatinine est comprise entre 50 et 80 ml/min ;
. par 48 heures si la clairance de la créatinine est comprise entre 10 et 50 ml/min ;
. par 48-72 heures si la clairance de la créatinine est inférieure ou égale à 10 ml/min.
- Voie IV :
Possible en perfusion de 30 à 60 minutes, pratiquée lentement.
Mêmes posologies que par voie IM.
- Voie intrarachidienne :
Voie d'administration exceptionnelle, possible en solution très étendue (10 mg par ml), injectée très lentement :
. Adulte : 20 mg à 50 mg/jour.
. Enfant et nourrisson : 1 mg/kg, sans dépasser 20 mg au total, par 24 heures.


Contre indications

- Allergie aux antibiotiques de la famille des aminoglycosides.
- Myasthénie.
L'innocuité de la streptomycine pendant la grossesse n'a pas été établie.

Shoes basses CRISIS Shoes Baskets DC CRISIS DC

Effets indésirables Streptomycine

- Néphrotoxicité : ce médicament appartient à la famille des aminosides pour laquelle des cas d'insuffisance rénale ont été rapportés. Ils étaient, la plupart du temps, en rapport avec une posologie trop élevée ou des traitements prolongés, des altérations rénales antérieures, des troubles de l'hémodynamique ou des associations à des produits réputés néphrotoxiques.
- Ototoxicité : ce médicament appartient à la famille des aminosides pour laquelle des cas d'atteinte cochléovestibulaire ont été signalés. Ils étaient favorisés par une posologie trop élevée, une longue durée de traitement, une insuffisance rénale préexistante ou par des associations à des produits ototoxiques.
- Des réactions allergiques mineures (rash, urticaire) ont été décrites. Ces phénomènes ont cessé à l'arrêt du traitement.

Précautions d'emploi

- Sauf indication impérative : s'abstenir chez les sujets porteurs d'anomalie vestibulaire ou cochléaire.
- La néphrotoxicité et l'ototoxicité de la streptomycine imposent les précautions d'emploi suivantes :
. en cas d'insuffisance rénale, n'utiliser la streptomycine qu'en cas de stricte nécessité et adapter la posologie en fonction de la clairance de la créatinine ; une surveillance médicale portant sur les fonctions rénale et auditive est nécessaire ; les taux sériques de l'antibiotique seront contrôlés, dans toute la mesure du possible ;
. compte tenu de la pharmacocinétique du produit et du mécanisme de l'ototoxicité et de la néphrotoxicité, éviter les traitements itératifs et/ou prolongés, particulièrement chez les sujets âgés ;
. éviter d'associer la streptomycine aux diurétiques très actifs et, en général, à tout produit ototoxique et néphrotoxique ;
. en cas de traitement prolongé indispensable (tuberculose en particulier), surveiller régulièrement les fonctions auditive et rénale.
- La streptomycine peut potentialiser l'action du curare, des myorelaxants et des anesthésiques généraux.
- En cas d'intervention chirurgicale, informer l'anesthésiste-réanimateur de la prise de ce médicament.
- En cas d'utilisation comme antituberculeux :
. l'administration de streptomycine doit répondre aux principes généraux du traitement de la tuberculose. La streptomycine ne doit être administrée qu'après la preuve bactériologique de la tuberculose et en fonction des résultats de l'antibiogramme mettant en évidence la résistance à un ou à plusieurs des antituberculeux majeurs et la sensibilité à la streptomycine ;
Shoes CRISIS DC basses Baskets CRISIS Shoes DC
. pour être efficace, la streptomycine doit être associée à un ou plusieurs antituberculeux. L'association doit être utilisée et éventuellement modifiée en fonction des résultats de l'antibiogramme.


Interactions avec d'autres médicaments

INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES :
Curare, myorelaxants, certains anesthésiques.
EXAMENS PARACLINIQUES :
La streptomycine peut provoquer de fausses réactions positives lors de l'utilisation de réactif cuprique pour la recherche d'une glycosurie.
PROBLEMES PARTICULIERS DU DESEQUILIBRE DE L'INR :
De nombreux cas d'augmentation de l'activité des anticoagulants oraux ont été rapportés chez des patients recevant des antibiotiques. Le contexte infectieux ou inflammatoire marqué, l'âge et l'état général du patient apparaissent comme des facteurs de risque. Dans ces circonstances, il apparaît difficile de faire la part entre la pathologie infectieuse et son traitement dans la survenue du déséquilibre de l'INR. Cependant, certaines classes d'antibiotiques sont davantage impliquées : il s'agit notamment des fluoroquinolones, des macrolides, des cyclines, du cotrimoxazole et de certaines céphalosporines.


Grossesse et allaitement

Grossesse :
L'innocuité de la streptomycine pendant la grossesse n'a pas été établie.
Allaitement :
La streptomycine passe dans le lait maternel.


Comment ça marche ?

DISTRIBUTION :
Shoes Baskets DC CRISIS CRISIS DC Shoes basses
- Après administration par voie intramusculaire : concentration sérique maximale atteinte au bout d'une heure, en moyenne.
- Pour une dose de 0,5 g intramusculaire : concentration sérique maximale : 20 µg/ml.
- Pour une dose de 1 g intramusculaire : concentration sérique maximale 40 µg/ml.
- Demi-vie : 2 à 3 heures (par méthode microbiologique).
- Bonne diffusion humorale, pulmonaire, rénale, biliaire.
- Passage placentaire.
- Passage dans le lait maternel.
- Mauvaise diffusion dans le LCR et les tissus.
- Ne franchit pas la barrière méningée, sauf en cas d'inflammation.
- Liaison aux protéines plasmatiques : 20 à 30%.
BIOTRANSFORMATION :
Aucun métabolite n'est connu mais 10% à 30% de la dose injectée sont inactivés dans l'organisme.
EXCRETION :
- Reins : 70 à 90% dans les 24 heures.
- Bile : 1% environ.
DC basses Baskets DC CRISIS CRISIS Shoes Shoes  

 

 

Pharmapress est un journal d'information sur la santé. En aucun cas, il ne saurait se substituer à une consultation médicale.Veuillez nous signaler toute erreur ou information incomplète.Merci

 

Boots à talons Boots SPM HUBALL SPM talons HUBALL SPM à HUBALL z8pxpgwUq DC Shoes CRISIS basses Baskets Shoes CRISIS DC

Voir Aussi :

En un seul Click, accédez à toutes les professions de santé :

 

DC Shoes Baskets basses Shoes CRISIS CRISIS DC  

 

Ajouter un commentaire

Contrôle antispam
-
Suivez les instructions
Continuer l'expérience
Pour continuer, faites glisser la flèche
CRISIS Shoes basses DC DC Shoes Baskets CRISIS
basses RACER DUALTONE Baskets Sportswear Nike wEqCII
Ad

Matière et entretien

Dessus / Tige: Cuir et textile

Doublure: Textile

Semelle de propreté: Textile

Semelle d'usure: Matière synthétique

Épaisseur de la doublure: Doublure protégeant du froid

Matière: Mesh

Conseils d'entretien: Appliquez un imperméabilisant avant la première utilisation

Détails du produit

Bout de la chaussure: Rond

Fermeture: Laçage

Motif / Couleur: Imprimé

Référence: DC112B02J-Q14

DC Shoes
Suivre